LE LUXE DU LIÈGE

55ad1993ee71c.jpg

Dans les caves de Champagne, le visiteur est étonné de découvrir que les bouteilles reposent fermées par une capsule, et non par un noble bouchon de liège.

C’est la manière la plus efficace et la plus économique de conserver le vin pendant quelques années jusqu’à ce qu’il soit prêt pour le dégorgement : les bouteilles sont alors décapsulées mécaniquement, débarrassées de leur dépôt, puis rebouchées avec du liège pour laisser le vin continuer tranquillement sa maturation.

Il serait donc logique que les magnums de réserve, qui attendent patiemment d’être débouchés pour enrichir l’assemblage non millésimé de l’année, soient eux aussi équipés d’une capsule : ils pourraient ainsi être décapsulés mécaniquement. Ils pourraient, mais il en est autrement. Les magnums de réserve Bollinger sont bouchés liège, parce qu’une capsule garantit un bouchage parfait pendant un temps plus court. Ici, on a choisi de s’offrir le luxe de pouvoir laisser vieillir la réserve bien plus longtemps.

Qui peut savoir, d’une année sur l’autre, de quels apports aura besoin la cuvée ? Boucher les magnums de réserve avec du liège, c’est se donner la liberté de pouvoir attendre des années avant de les utiliser. Sans rien perdre de leurs arômes, parfaitement préservés. Même si c’est coûteux et un peu fou de devoir ouvrir, chaque année, des milliers de magnums de réserve à la main au lieu de les passer à la décapsuleuse…