histoire

Madame Bollinger

L’âme de Champagne Bollinger depuis 80 ans

 Monsieur et Madame Bollinger

Bollinger_site_contrib_Actu-histoire-Madame-Bollinger_ContentEdito_01.jpg
Bollinger_site_contrib_Actu-histoire-Madame-Bollinger_Push O2.jpg

Courage et fermeté

Peu de temps après sa prise de position, la guerre éclate dans toute l’Europe. Les temps de l’Occupation sont difficiles. Le matériel et la main d’oeuvre nécessaire à la culture de la vigne et à l’élaboration du champagne manque. Pourtant Mme Bollinger fait face. Elle sillonne à bicyclette le vignoble familial, et fait face à l’occupation allemande avec courage et fermeté. Après la libération, “Tante Lily” s’entoure de membres de la famille pour continuer le développement de la maison.

Bollinger_site_contrib_Actu-histoire-Madame-Bollinger_Push 01.jpg

Modernité et tradition

Durant 30 ans, Mme Bollinger allie les techniques de cultures modernes et l’efficacité des méthodes traditionnelles champenoises. Elle conserve notamment la vinification en fût : “ Ce sont les méthodes traditionnelles qui comptent, même si elles paraissent démodées: la qualité de mes vins le prouve”. En 1967, elle met sur le marché un champagne de son élaboration: le R.D - Récemment Dégorgé”. Ce champagne novateur à la particularité d’être vieilli sur ses lies de longues années durant. à sa sortie, c’est un grand succès. Fait miraculeux en champagne, la Maison Bollinger conserve deux parcelles de vignes épargnées par le phylloxera. Mme Bollinger décide alors, en 1969, d’élaborer la première cuvée “vieilles vignes françaises”, témoin des spécificités traditionnelles de la Champagne.

Bollinger_site_contrib_Actu-histoire-Madame-Bollinger_Push.jpg

Bonté et subtilité

“Madame jacques” laisse le souvenir d’une femme bonne et charitable. Si elle sait recevoir ses meilleurs clients avec apparat, elle connaît aussi chaque vigneron, chaque caviste qui travaille pour la Maison. Dés la fin de la guerre, elle se rend aux Etats-Unis pour y imposer l’emblème de la Maison. Le 25 octobre 1951, Madame Bollinger embarque sur le paquebot Liberté. Destination New York point de départ d’une vaste tournée américaine. Sans relâche, elle rencontre journalistes et personnalités, fait goûter son champagne et raconte la Champagne, enthousiasme ses clients… Partout où Madame Bollinger fait escale, elle marque les esprits américains, au point d’être nommée par le Chicago’s American, en 1961 « the first lady of France ».

NEWSLETTER

Ne manquez rien de l’actualité de la Maison

Soyez informé en avant-première des nouveautés et des actualités de la Maison Bollinger.