Le vignoble Bollinger

La Côtes aux Enfants

Une précieuse parcelle

C’est une colline abrupte, aux abords d’Aÿ : du village, on aperçoit la petite falaise de craie, blanche, en plein vignoble. Quatre hectares à peine, parfaitement exposés et patiemment reconstitués au début du XIXe siècle par Jacques Bollinger alors que plus de cinquante propriétaires se les partageaient.

Les Champenois ne parviennent pas à s’accorder sur l’origine du nom de « la Côte aux Enfants ». On dit qu’autrefois, les gamins allaient y faire provision de sarments. On dit aussi qu’ils étaient les seuls à avoir assez d’agilité pour travailler dans la pente. On dit enfin que ce sont les femmes, chargées de remonter sans fin, dans de lourds paniers, la terre emportée par les intempéries, qui ont baptisé la colline « la Côte aux Enfers ».

_K2A9837 (2).JPG

Le symbole de nouvelle pratiques culturales

En une décennie, les pratiques culturales ont bien évolué sur l’ensemble du vignoble Bollinger, la Maison s’étant engagée dans une démarche volontaire pour réduire la pression de ses activités sur l’environnement.

La Côte aux Enfants bénéficie tout particulièrement de ces évolutions. Tout comme les Vieilles Vignes Françaises, elle fait partie des parcelles emblématiques sur lesquelles Bollinger expérimente des méthodes qui contribuent, dans une approche plus environnementale, au travail qualitatif de la vigne.

L’abandon des herbicides a ainsi marqué le retour du désherbage mécanique qu’un cheval de trait ardennais accomplit avec précision dans ce terrain pentu, sous la conduite d’un professionnel. Cette méthode substitutive présente le double intérêt de préserver le sol et de respecter le pied. Bollinger a également implanté de nouvelles bornes, rétabli les piquets de bois et aménagé des haies arbustives qui favorisent la biodiversité.

Pour la première fois en 2015, la Maison Bollinger a par ailleurs mis en œuvre sur la Côte aux Enfants une vinification en vendange entière, dont les vertus sont bien connues dans les meilleurs crus de Bourgogne. Cette pratique ancienne consiste à mettre les raisins en cuve pour fermentation sans les érafler ni les fouler et permet d'apporter une complexité aromatique et une plus grande structure au vin.

C'est avec le meilleur de la vendange de la Côte aux Enfants que Bollinger élabore un vin rouge exceptionnel, produit avec un soin en très petite quantité, dont seuls les meilleurs millésimes sont commercialisés.

NEWSLETTER

Ne manquez rien de l’actualité de la Maison

Soyez informé en avant-première des nouveautés et des actualités de la Maison Bollinger.