ESPRIT DE FAMILLE

559ac81857873.jpg

En 1837, Jacques Bollinger épouse Louise-Charlotte de Villermont, fille de son vieil associé Athanase.

Trois ans plus tard, Athanase s’éteint et, en 1854, c’est Paul-Joseph Renaudin, le troisième associé, qui meurt à son tour, sans descendance. Jacques Bollinger reste donc seul à la tête de la société Renaudin‑Bollinger & Cie. Depuis cinq générations et jusqu’à aujourd’hui, ce sont les descendants de Jacques et Louise-Charlotte Bollinger qui prennent soin de la Maison que leur aïeul a fondée en 1829. Pas de représentants d’actionnaires étrangers au vignoble : Bollinger est l’une des dernières Maisons familiales de la Champagne. Les décisions y sont prises en toute indépendance, entre connaisseurs respectueux du domaine, avec le souci primordial de la qualité. La famille, comme un luxe suprême...