Bollinger,
un Goût singulier à partager

Partager des grandes émotions entre passionnés du Goût, dans l’une des dernières Maisons familiales de Champagne.

La Maison Bollinger, l’histoire d’une famille dépositaire d’un patrimoine de près de 200 ans

Bollinger_site_contribM_ContentEdito_01.jpg

Une famille de passionnés

Une histoire pleine de caractères

  • Bollinger_site_contrib_M_HistoryChannel_01.jpg

    Athanase, Paul et Joseph

    L’histoire commence avec Athanase de Villermont. Il hérite de sa famille un vaste domaine dans les environs d’Aÿ. Aussitôt, il pressent le formidable potentiel des vins de Champagne ; mais sa condition d’aristocrate lui interdit de faire acte de commerce. Il rencontre alors Joseph dit Jacques Bollinger, spécialisé dans le commerce des vins de Champagne, et Paul Renaudin, pur Champenois fasciné par l’univers du vin. Le 6 février 1829 est créée la société Renaudin-Bollinger & Cie. Joseph s’occupe de la vente, Paul de la cave : Athanase vient de fonder une Maison qui traversera les siècles.

    En savoir plus
  • Bollinger_site_contrib_M_HistoryChannel_02.jpg

    Georges Bollinger

    George Bollinger prend la tête de la Maison. Fils du fondateur Jacques Bollinger et de Louise-Charlotte Hennequin de Villermont, il va devoir mener Bollinger à travers certains des épisodes les plus délicats de son histoire : la crise du phylloxera, qui ravage le vignoble champenois en 1911, et enfin la Grande Guerre à partir de 1914. Conseiller municipal d’Aÿ de 1891 à 1918, il met toute sont énergie au service de son village qu’il protège du pillage de l’ennemi en 1916.

    En savoir plus
  • Bollinger_site_contrib_M_HistoryChannel_03.jpg

    Jacques Bollinger

    Fils de Georges, Jacques Bollinger reprend la direction de la Maison à la mort de son père en 1918. Jacques s’est illustré comme aviateur pendant la guerre de 1914-1918. En 1923, il épouse Elisabeth Law de Lauriston-Boubers. Jacques Bollinger assure le développement futur de la Maison, notamment en agrandissant ses locaux, en construisant de nouveaux celliers et en acquérant la demeure du boulevard du Maréchal de Lattre de Tassigny où sont actuellement installés les bureaux. Il étend également le vignoble Bollinger en achetant des vignes à Tauxières.

    En savoir plus
  • Bollinger_site_contrib_M_HistoryChannel_04.jpg

    Elisabeth Bollinger

    Madame Bollinger, à la mort de son mari en 1941, prend la tête de la Maison qu’elle dirigera jusqu’en 1971. Les circonstances de la guerre rendent sa tâche très difficile. Après la guerre, elle rendra la prospérité à Bollinger en voyageant à travers le monde pour promouvoir la marque. Elle marquera l’histoire de la Maison Bollinger et plus généralement celle du champagne d’une empreinte profonde.

    En savoir plus
  • Bollinger_site_contribM_HistoryChannel_06.jpg

    Claude d’Hautefeuille et Christian Bizot

    Avec beaucoup de bon sens, Madame Bollinger a su fédérer autour d’elle les membres de la famille les plus aptes à prendre sa suite. C’est d’abord à Claude d’Hautefeuille, époux de sa nièce, qu’elle enseigne les rouages de la Maison. Il prendra la direction de la Maison en 1971 où il impulse une ambitieuse modernisation, tout en maintenant intactes les exigences de qualité de Bollinger. Christian Bizot, neveu de Madame Bollinger, succède à Claude en 1978. Grand voyageur, il développe la distribution mondiale en partant comme sa « tante Lily » avant lui à la rencontre des sommeliers, restaurateurs, cavistes pour leur faire découvrir les vins de la Maison.

  • Bollinger_site_contrib_M_HistoryChannel_06.jpg

    Ghislain de Montgolfier

    Celui qui prend en 1994 la tête de la Maison n’est autre que l’arrière-arrière petit fils de Joseph Bollinger, son fondateur ! Ghislain de Montgolfier poursuit le développement de la Maison en visant toujours l’excellence. Il continue de limiter volontairement les volumes produits afin de progresser sur la voie de la qualité, sans jamais trahir l’esprit Bollinger. En 2007, ses compétences techniques lui valent d’être élu à la tête du Conseil de l’Union des Maisons de Champagne et à la co-présidence du Comité interprofessionnel du vin de Champagne.

  • jerome philippon.jpg

    Jérôme Philipon

    En 2008 est nommé une nouveau Président, qui n’est pas membre de la famille. Il s’agit de Jérôme Philipon, un Champenois au parcours impressionnant, venu de grands groupes industriels. C’est la première fois dans l’histoire de Bollinger que les destinées de la Maison sont confiées à une personne extérieure à la famille. Avec elle, Jérôme Philipon poursuit le développement de Champagne Bollinger et garantit la continuité des principes et valeurs de la Maison.

  • 4J5A7453_B_RVB.jpg

    Charles-Armand de Belenet

    En 2017, Charles-Armand de Belenet devient Directeur Général de Champagne Bollinger. Avec lui, la Maison continue de préserver son savoir-faire artisanal tout en intégrant le meilleur des technologies innovantes, afin de poursuivre, à l’avenir, le développement commercial et qualitatif de la marque.

« J'en bois quand je suis heureux et quand je suis triste. Parfois, je le bois quand je suis seul. Quand j'ai de la compagnie, je considère que c'est obligatoire. Je joue avec si je n'ai pas faim et j'en bois quand j'en ai. Sinon, je n'y touche jamais, sauf si j'ai soif. »

Madame Elisabeth Bollinger, dans le London Daily Mail, 17 octobre 1961

Bollinger_site_contrib_M_Quote.jpg

Le style Bollinger, un style inimitable

Bollinger, c’est un style inimitable et reconnu comme tel par les grands amateurs, marqué par l’intransigeance et le respect de principes transmis d’une génération à la suivante dans une grande tradition, magnifiant la notion d’expérience. Ce style repose sur un socle solide, enraciné autour de 5 réalités tangibles : le vignoble Maison ; le Pinot Noir ; les Vins de réserve en magnums ; les tonneaux et le temps

Bollinger_site_contrib_M_PushContent_01.jpg

Le vignoble maison

Un exceptionnel vignoble constitué de génération en génération

Au fil des années, Bollinger a construit son vignoble au coeur des meilleurs crus de la Champagne. Les 179 hectares de vignes de la Maison sont constitués à 85% de Grands et Premiers crus et sont exploitée par les équipes de vignerons de la Maison sur 7 vignobles distincts : Aÿ, Avenay, Tauxières, Louvois et Verzenay en Pinot Noir autour de la Montagne de Reims, Cuis en Chardonnay dans la Côte des Blancs et Champvoisy en Meunier dans la Vallée de la Marne.
Bollinger est l’une des seules Maisons en Champagne à produire elle-même la majorité des raisins utilisés pour ses assemblages.
Autre particularité de Bollinger, deux parcelles toujours épargnées par le phylloxéra : le Clos Saint-Jacques et celui des Chaudes Terres à Aÿ. Ces vignes franches de pied sont travaillées à la main, selon la méthode ancienne du provignage : un moyen de préserver cet extraordinaire patrimoine, dont est tirée la très rare cuvée Vieilles Vignes Françaises.

Champvoisy Tauxières Avenay-Val-d’Or Louvois Verzenay Cuis Reims Aÿ Épernay Vallée de la Marne Montagne de Reims Côte des Blancs

Découvrez quelques parcelles emblématiques

  • Le Pinot Noir de la Montagne de Reims

    Sur les différents coteaux viticoles, les spécificités du Pinot Noir se cultivent dans le vignoble historique d’Aÿ mais aussi de Tauxières, de Louvois, d’Avenay ou encore de Verzenay.

    En savoir plus
  • Les Vielles Vignes Françaises : deux trésors.

    Depuis toujours, les clos Bollinger abritent des ceps français « francs de pied », c’est à dire non greffés, qui ont miraculeusement résisté au phylloxéra.

    En savoir plus
  • La précieuse parcelle “La côte aux Enfants”

    C’est une colline abrupte, aux abords d’Aÿ : du village, on aperçoit la petite falaise de craie, blanche, en plein vignoble. Certains la surnomment même « la Romanée-Conti de la Champagne ».

    En savoir plus
  • Le vignoble à Cuis, dans la Côte des Blancs

    C’est à Cuis, village au nord de la Côte des Blancs, classé Premier cru, que se situe l’un des vignobles historiques de la Maison. Un vignoble qui se distingue par la diversité d’exposition de ses coteaux.

    En savoir plus
  • Au cœur de la Vallée de la Marne

    C’est dans la Vallée de la Marne et plus précisément dans le vignoble de Champvoisy que Bollinger cultive l’essentiel de son Pinot Meunier, un cépage discret mais vigoureux.

    En savoir plus
Bollinger_site_contrib_M_PushContent_02.jpg

Le Pinot Noir

La colonne vertébrale de la Maison Bollinger

Le Pinot Noir est avant tout un cépage exigeant : fragile, il réclame une attention de tous les instants, et les vins qu’il donne requièrent un temps de maturation très long. Mais si Bollinger a construit sa légitimité en magnifiant ce cépage c’est que le Pinot Noir sait offrir des vins d’une finesse incomparable.

Aujourd’hui, planté autour de la Montagne de Reims, le Pinot Noir constitue plus de 60% du vignoble Bollinger. Soit l’exacte proportion qu’il occupe dans l’assemblage de Spécial Cuvée ! Jouant de ses multiples facettes, le Pinot Noir sait surprendre : bien vinifié, il révèle la finesse de son bouquet. Sa proportion exceptionnellement importante dans les assemblages signe le style Bollinger, auquel il apporte puissance, corps et vinosité. Depuis toujours, il est pour la Maison l’un des fondements de son identité.

Vous souhaitez suivre nos dernières actualités ?

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez des nouvelles pétillantes tous les mois !

Bollinger_site_contribM_PushContent_03.jpg

La vinification sous bois

Le dernier tonnelier à demeure en Champagne

Entrer dans l’atelier de Gaël, le tonnelier de Bollinger, le dernier à demeure de Champagne, c’est effectuer un voyage dans le temps : les outils soigneusement rangés paraissent venir d’un autre siècle. La tonnellerie est un métier de détail : chacun des 4000 fûts anciens du parc Bollinger, dont certains atteignent presque 100 ans, réclame la plus grande attention. Apprendre à maintenir ce patrimoine en parfaite condition requiert un apprentissage rigoureux : c’est pourquoi la tonnellerie est aussi un métier de transmission. Un savoir-faire précieux, que Bollinger s’attache à pérenniser.

Bollinger_site_contribM_PushContent_04.jpg
Bollinger_site_contribM_PushContent_05.jpg

Les vins de réserve en magnum

L’art de la réserve.

La Maison Bollinger conserve une partie de ses vins de réserve en magnum. Chaque année, une partie des meilleurs vins rejoint l’exceptionnelle collection de plus de 800 000 magnums de réserve destinés à l’assemblage de Special Cuvée et Bollinger Rosé. Cette méthode unique en Champagne, dont l’utilisation chez Bollinger est attestée depuis 1890, est l’un des grands marqueurs du style de la Maison.

Véritables « bombes aromatiques », elles contribuent à la complexité et à la régularité dans le temps de l’assemblage des non-millésimés

Bollinger_site_contribM_PushContent_06.jpg

Découvrez la “cave oubliée“
et ses millésimes vieux
de plus de 150 ans

En 2010, au cours d’un inventaire dans les caves de la Maison, est découvert un caveau abandonné contenant des bouteilles et des magnums de réserve de millésimes visiblement très anciens. Le travail d’archives entrepris cette même année permet d’identifier les millésimes des flacons retrouvés, dont le plus ancien se révèle être de 1830. Aboutissement de la restauration de ces vieux millésimes et de sa volonté de transmission de cet héritage préservé au fil des siècles, Champagne Bollinger inaugure en juin 2016 deux oenothèques, la Galerie 1829 et La Réserve.
Bollinger_site_contribM_PushContent_07.jpg

Le temps

Le luxe du temps

C’est en plongeant dans le monde souterrain des caves que l’on saisit pleinement l’importance du temps chez Bollinger. Tout d’abord parce que tous les vins bénéficient d’une période de vieillissement sur lies deux à trois fois supérieure aux règles imposées par l’appellation Champagne, de manière à permettre au vin de s’épanouir et de gagner en complexité. C’est ce long repos qui donne aux arômes cette délicatesse rare, et aux bulles une texture veloutée.
Cette notion de temps ne s’arrête pas là. On ne bouscule pas la nature chez Bollinger; si la vendange n’appelle pas à millésimer, on attend l’année suivante ou même celle d’après, de manière à toujours privilégier la qualité à la quantité. Pour pousser cette idée à l’extrême, seuls les millésimes de La Grande Année qui ont une capacité de vieillissement exceptionnelle resteront encore plusieurs années en cave pour devenir les fameuses cuvées Bollinger R.D. et ravir les papilles des dégustateurs les plus exigeants.

Une responsabilité ancrée dans le temps et un engagement en faveur des Hommes, de la Terre et de nos Racines.

  • Bollinger_site_contrib_SC_Durabilite_01.jpg

    Nous perfectionnons des savoir-faire uniques.

  • Bollinger_site_contrib_SC_Durabilite_02.jpg

    Nous développons la culture d'excellence des collaborateurs.

  • Bollinger_site_contrib_SC_Durabilite_03.jpg

    Nous assurons le bien-être des équipes.

  • Bollinger_site_contrib_SC_Durabilite_04.jpg

    Nous pérennisons notre vignoble en préservant la biodiversité.

  • Bollinger_site_contrib_SC_Durabilite_05.jpg

    Nous réduisons l'empreinte carbone de notre activité.

  • Bollinger_site_contrib_SC_Durabilite_06.jpg

    Nous développons l'économie circulaire.

  • Bollinger_site_contrib_SC_Durabilite_06 copie.jpg

    Nous perpétuons un patrimoine familial.

  • Bollinger_site_contrib_SCSC_Durabilite_08.jpg

    Nous participons à l'écosystème local.

Une Maison où le vin se vit et se partage

Bollinger_site_contrib_M_ContentEdito_03.jpg

NEWSLETTER

Ne manquez rien de l’actualité de la Maison

Soyez informé en avant-première des nouveautés et des actualités de la Maison Bollinger.